6 octobre 2019 Journées mondiales

Le 6 octobre marque la Journée nationale des aidants. A travers cette journée, les associations et autres acteurs engagés pour la cause des aidants veulent rendre visible ce rôle à plein temps, ou presque. Par définition un proche aidant, aidant naturel ou aidant familial est une personne qui s’occupe quotidiennement d’un proche dépendant, malade ou en situation de handicap. Les aidants sont essentiels à notre système de santé puisqu’on estime qu’ils font économiser près de 11 milliards d’euros chaque année à la France, où on en compte environ 11 millions. Les aidants, ce sont donc des parents, grands-parents, des maris, des femmes, des frères et sœurs, des adultes mais aussi des jeunes et des enfants… Nous sommes tous concernés !

Etat des lieux

Le statut de proche aidant a été créé par la loi d’adaptation de la société au vieillissement, entrée en vigueur en 2016. Malgré de nombreuses actions locales pour le soutien des aidants, aucune aide n’existe à ce jour au niveau national et gouvernemental. Toutefois, la situation évolue : dès octobre 2020 et pour une période d’expérimentation de 2 ans, certains aidants pourront prétendre à un congé indemnisé à hauteur de 43,52€ par jour pour une personne en couple, 52€ pour une personne isolée. Pourront être versés 3 mois d’indemnisation par an, avec possibilité de fractionner ces 3 mois.

Ces avancées ne prennent pourtant pas en compte une partie des aidants : les jeunes aidants. Pourtant, on estime aujourd’hui à 500 000 le nombre d’aidants de moins de moins de 25 ans en France. Leur situation n’est à ce jour reconnue ni par l’Etat, ni par notre système de santé, ni même par la société. Les frères et sœurs d’enfants malades sont en première ligne face au sentiment d’isolement et à la désinsertion sociale. Ils souffrent indirectement et en silence de la maladie par un manque d’attention de leurs parents et une prise en charge médicale inexistante. En France, la reconnaissance et l’accompagnement de ces jeunes tarde à se mettre en place.

Vous aussi, vous pouvez aider les aidants ! Signez cette pétition du Collectif Je t’Aide pour la reconnaissance d’un statut d’aidant en France et partagez la sur les réseaux sociaux avec le hashtag #DesDroitsPourAider.

Je signe la pétition

Nos actions

C’est la raison pour laquelle, à L’ENVOL, nous faisons du soutien des aidants une de nos missions principales en proposant depuis 2016 des actions à destination des aidants.

Un séjour pour les frères et sœurs

Pendant 7 jours, les frères et sœurs, sans l’enfant malade, vivent et échangent avec des enfants partageant le même quotidien qu’eux, font les mêmes activités et rencontrent les mêmes intervenants que sur nos séjours dédiés aux enfants malades. Ils sont accompagnés par des bénévoles formés par une psychologue spécialisée dans la santé psychosociale de la fratrie de l’enfant malade. Elle assure également une permanence téléphonique tout au long du séjour. A la fin de cette session, chaque enfant répond à une évaluation de fin de séjour et trois mois après la session, les parents reçoivent une nouvelle évaluation. Ces enquêtes nous permettent de mesurer l’impact de nos actions et d’adapter notre offre en fonction de l’évolution des besoins des enfants. Pour plus d’informations sur ce programme, cliquez ici.

Un week-end pour toute la famille

Deux fois par an, L’ENVOL accueille une quinzaine de familles confrontées à la maladie d’un enfant. Ces week-ends ont pour objectif de resserrer les liens familiaux souvent altérés par la maladie. En 2018, un enfant hospitalisé à l’Unité des Nourrissons du Centre Pédiatrique des Côtes depuis 2016 a pu bénéficier avec sa mère d’un week-end organisé par L’ENVOL : « L’enfant souffre d’une pathologie chronique nécessitant des soins de haute technicité. Sa maman venait lui rendre visite presque chaque jour, mais ne pouvait pas l’accueillir dans le foyer où elle était hébergée. Grâce à L’ENVOL, le petit garçon et sa maman ont pu passer tout un week-end ensemble, dans un cadre sécurisé sur le plan médical et créer des liens avec les autres enfants et parents. Ils sont revenus tous les deux enchantés. », témoigne Céline Coufort, assistante sociale au centre. Pour plus d’informations sur ce programme, cliquez ici.

Des ateliers bien-être pour les parents

Depuis la rentrée, l’association organise des ateliers bien-être pour les parents d’enfants hospitalisés au Centre Pédiatrique des Côtes, à Loges-en-Josas dans les Yvelines. Dispensés en groupe ou individuellement par une hypnothérapeute, ces ateliers ont pour objectif d’enseigner aux parents des techniques de relaxation qu’ils pourront ensuite facilement reproduire par eux-mêmes, tout en favorisant les rencontres pour retrouver un lien social. Pour plus d’informations sur ce programme, cliquez ici.

Nos actions récompensées

En 2018, L’ENVOL avait d’ailleurs remporté le Prix B2V Solidarité Prévention Autonomie pour ces actions. En récompense : un film de présentation de notre séjour Frères & sœurs, qu’on vous laisse (re)découvrir.

L’ENVOL remercie chaleureusement les partenaires qui rendent toutes ces actions possibles : Malakoff Médéric Humanis, la Fondation EDF et Klésia.

Malakoff Médéric Humanis
Fondation EDF
Klésia