fbpx
25 octobre 2019 Programme de L'ENVOL

Du 26 au 29 septembre, L’ENVOL était à Cayeux-sur-Mer, dans la Somme, pour son tout premier séjour à destination des jeunes âgés de 18 à 25 ans et souffrant de maladies chroniques ou aiguës graves. Bilan de ce premier séjour Jeunes adultes.

Création du séjour Jeunes adultes et logistique

La création de ce séjour part d’un constat : celui du fossé entre la prise en charge médicale de l’enfant et celle de l’adulte. Le patient est souvent mal accompagné dans cette transition du statut de patient enfant à celui d’adulte. Plusieurs structures existent déjà pour aider ces jeunes dans cette transition, mais pour bien gérer ce changement, encore faut-il accepter le passage de l’adolescence à l’âge adulte. Et mieux vivre avec la maladie s’apprend, même quand on est adulte.

Jeunes et bénévoles à la plage

avec le soutien de CAPREVAL, institution de prévoyance du groupe Malakoff Médéric Humanis

Un séjour construit pour les jeunes adultes, par les jeunes adultes

Notre association est reconnue par les médecins dans l’amélioration de la santé psychosociale et dans la lutte contre l’exclusion sociale dont souffre l’enfant malade et sa famille.

Cependant, l’accompagnement d’adultes malades était une première depuis la création de l’association en 1994. Il a donc fallu totalement revoir notre réflexion et la méthode de construction du séjour en nous rapprochant de professionnels experts dans l’accompagnement de ce type de public. Le programme du séjour Jeunes adultes est donc le fruit de notre collaboration avec La Suite Necker, programme d’accompagnement des jeunes patients souffrant de maladies chroniques ou rares dans le transfert du secteur pédiatrique au secteur adulte, Cheer Up, fédération d’associations étudiantes qui aide les jeunes atteints de cancers à construire leur projet d’avenir et Siel Bleu, fondation qui prône la santé par l’activité physique adaptée.

De même, pour la construction de ce programme, il nous semblait essentiel de rester à l’écoute des attentes des jeunes par rapport à leur séjour. C’est pourquoi nous avons inclus dans le dossier d’inscription un espace réservé à cette question et nous avons ainsi pu souligner les points suivants :

  • Certains jeunes, du fait de leur pathologie, n’avaient pas pu partir en vacances pendant l’été et ce séjour était pour eux l’occasion de partir loin de la jungle urbaine dans un cadre ressourçant, face à la mer ;
  • Pour la plupart, ils attendaient de ce week-end qu’il soit un moment de rencontres et d’échanges avec d’autres jeunes connaissant le quotidien de la maladie.

En rassemblant ces éléments, l’équipe en a dégagé 2 axes de travail, qui ont été le fil conducteur du programme :

  • Une réflexion des jeunes autour des personnes qu’ils sont et les adultes qu’ils veulent devenir, en les amenant à s’auto-analyser et se revaloriser par différents exercices ;
  • Encourager le groupe à créer une vraie communauté pour s’entraider pendant les moments difficiles, même une fois le week-end terminé.

Sur place, une logistique de fer dans un cadre oxygènant

Comme pour chaque séjour, les bénévoles sélectionnés ont été formés pendant 2 jours pour pouvoir accueillir et accompagner au mieux les Envolotes. Une formation qui reste toutefois plus légère, puisque les bénéficiaires du séjour Jeunes adultes sont majeurs et donc bien plus autonomes.

En tout, ce sont donc 9 jeunes qui ont été accueillis sur le superbe site d’Escale en Baie de Somme. Certains avaient déjà participé aux séjours de L’ENVOL quand ils étaient mineurs, d’autres venaient pour la première fois à L’ENVOL. Ces jeunes étaient accompagnés de 5 bénévoles et de 3 membres de l’équipe salariée. Avec 17 personnes au total, ce week-end de 3 jours est loin des sessions accueillant près de 90 personnes, enfants, bénévoles et staff confondu, dont nous avons l’habitude. Et c’est ce que nous voulions : un séjour plus intime pour permettre aux jeunes de se recentrer sur eux-mêmes et pour les aider dans leur développement personnel et professionnel.

Chambres avec vue sur la mer, location d’un minibus sur place pour faciliter les allées et venues du groupe : rien n’a été laissé au hasard pour rendre ce séjour le plus apaisant possible. De même, pour qu’aucun jeune venant de Paris ne se préoccupe du transport jusqu’à Cayeux-sur-Mer, un minibus avec chauffeur avait été loué pour les trajets aller et retour.

Activités sur-mesure

Ces activités, nous les avons voulues en adéquation avec les attentes et les besoins de chaque jeune dans une logique de développement personnel, comme une introspection.

CV et portrait vidéo

L’objectif de ce premier atelier était d’utiliser la vidéo comme un moyen de se valoriser, de trouver soi-même ses qualités, en 2 étapes. La première : réaliser un entretien d’embauche filmé pour un emploi imaginaire humoristique pour mettre les jeunes à l’aise et les aider dans la prise de parole. Seconde étape : faire un portrait vidéo valorisant pour parler de soi tout en mettant en valeur ses qualités.

Cet atelier nous a aidé à en savoir plus sur les autres et sur nous-même. Chacun s'est présenté de la manière dont il se voit et tout le monde était très attentif. C'était très émouvant.

NadjahEnvolote

Dessiner son animal totem

Parler de soi de manière positive est plus compliqué qu’il n’y parait. Le but de cet atelier était donc de faire en sorte que les jeunes parlent d’eux-mêmes à travers un animal qui les représente. Une manière détournée d’exprimer comment chacun se perçoit pour les aider à trouver leur place au sein d’un groupe. A la fin de l’atelier, chacun a présenté au reste du groupe son animal totem et expliqué son choix.

Jeune dessinant son animal totem pendant l'activité arts créatifs

J’ai dessiné un lion à la face foncée, ce qui représente les épreuves qu’il a vécues, les échecs qu’il a essuyés. Mais sa crinière est colorée car autour du lion rayonnent aussi des choses positives : les gens qui lui ont tendu la main, ses victoires…

MorganEnvolote

Le léopard est très parlant pour moi. Ce n'est pas l'animal le plus majestueux mais il est courageux.

JordanEnvolote

Observation des phoques sur la plage

S’il y a une chose à ne pas manquer à Cayeux-sur-Mer, c’est bien l’observation de la faune sauvage. Entre les 360 espèces d’oiseaux présentes ou de passage tout au long de l’année et les phoques qui se prélassent sur la plage, la Baie de Somme est une réserve naturelle riche. C’est même le seul lieu en France où les phoques sont observables à l’état sauvage. Alain Minard, président de l’association Phoques Baie de Somme, nous a accompagné et guidé à la découverte de ces drôles d’animaux, qui n’ont plus de secrets pour nous !

Observation des phoques de Cayeux-sur-Mer

J'ai beaucoup aimé découvrir les phoques, c'était la première fois que j'en voyais.

NadjahEnvolote

Ces 2 dernières activités font écho à notre thème de cette année, « La force est en toi », sur la protection animale et la préservation de la nature. Et les objectifs de ces ateliers sont l’essence même de ce thème : faire découvrir à nos Envolotes la force des animaux sauvages pour leur redonner la force de se battre contre la maladie, leur apprendre à préserver l’environnement tout en apprenant à prendre soin d’eux, leur montrer la beauté de la nature tout en mettant en lumière leurs propres qualités et valeurs.

Relaxation et lettre à soi-même

Le week-end s’est clôturé sur une activité introspective. Pendant près d’une heure, les jeunes et les bénévoles se sont laissé guider par la voix de l’infirmière coordinatrice de l’association, formée à l’hypno-analgésie.  Cet atelier, particulièrement apprécié des jeunes, visait à les aider à prendre du recul sur leur situation tout en leur transmettant des outils de relaxation qu’ils pourraient réemployer seuls.

Retours des jeunes

Après ce premier séjour, les jeunes sont unanimes : ce week-end les a aidés à se ressourcer. Certains affirment même qu’ils ont beaucoup appris sur eux-mêmes en seulement 3 jours. Sur 8 jeunes, 6 ont le sentiment de s’être dépassés pendant ce week-end et tous souhaiteraient y participer de nouveau. Le cadre était également un point plus que positif pour les jeunes puisque tous ont aimé sortir de Paris et l’ont vu comme une vraie « bouffée d’oxygène ». Des retours plus qu’encourageants pour l’année 2020.

 

 

Malakoff Médéric Humanis en soutien aux jeunes adultes

Nous remercions CAPREVAL, institution de prévoyance du groupe Malakoff Médéric Humanis, pour son soutien dans ce nouveau programme.